Depuis le 13 juin 2023, la molécule hexahydrocannabinol (HHC) et deux de ses molécules dérivées, le HHC-acétate (HHCO) et l’hexahydroxycannabiphorol (HHCP) sont classés comme produits stupéfiants. Il est donc interdit d’en produire, d’en vendre ou d’en utiliser en France.

Le HHC est donc une molécule synthétique, présente naturellement dans la plante de cannabis ou chanvre mais en si petite quantité qu’il n’est possible d’en obtenir suffisamment que par un processus complexe réalisé en laboratoire.

Le HHC, c’est quoi?

Également connu sous le nom d’hexahydrocannabinol, cette molécule cannabinoïde est synthétisé à partir du tétrahydrocannabinol (THC). Bien que l’engouement pour le HHC chez les consommateurs de stupéfiants, notamment ceux qui consomment du cannabis ou du CBD, soit récent, sa découverte remonte à 1944. En effet, il a été synthétisé pour la première fois par un chimiste américain du nom de Roger Adams.

La préparation du HHC est réalisée par le processus de conversion du tétrahydrocannabinol (THC) en hexahydrocannabinol (HHC). Pour simplifier, le processus consiste à mélanger un extrait de THC avec de l’hydrogène gazeux dans un récipient sous pression.

Le HHC, dérivé du THC, se présente sous forme de fleurs à fumer ou à infuser, huile, résine à fumer, spray, bonbons, e-liquide, etc. La concentration de HHC de ces produits est variable et peut atteindre jusqu’à 99 %.

Roger Adams, scientifique Américain spécialisé en cannabis

Roger Adams Spécialiste CBD HHC

Roger Adams, un éminent chimiste organique américain, s’est dévoué à des recherches approfondies sur les plantes de cannabis et de chanvre. Au cours des années 1940, il a joué un rôle majeur dans l’identification et la synthèse de deux cannabinoïdes clés, à savoir le cannabidiol (CBD) et le cannabinol (CBN). Ses travaux l’ont conduit à isoler le CBD pour la première fois.

En plus de ces contributions, en 1947, il a réalisé une avancée significative en synthétisant l’hexahydrocannabinol (HHC), également connu sous le nom de cyclohexyle cannabinoïde. Ces découvertes ont ouvert la voie à une meilleure compréhension des cannabinoïdes et de leurs effets, tout en jetant les bases de recherches ultérieures sur ces composés.

Quels sont les effets de l’usage du HHC?

Il existe de nombreuses évidences notables entre le THC et le HHC en termes d’effets sur les consommateurs. Selon certains biologistes, la consommation de HHC peut produire des effets aussi puissants voire plus puissants que le THC. Les capsules ou comprimés contenant du HHC peuvent entraîner des effets psychoactifs et psychotropes importants en fonction des dosages.

En conséquence, il est impératif de proscrire l’utilisation de ces substances en général et surtout au volant.

Quels sont les dangers du HHC?

Selon l’ANSM, la consommation de HHC ou de ses dérivés expose à des risques sur l’organisme. Ceux-ci incluent:

  • Tremblements
  • Confusion mentale
  • Malaise
  • Tachycardie
  • Vomissements
  • Anxiété
  • Douleur thoracique
  • Poussée tensionnelle
  • Bad trip

À long terme, l’utilisation de cette substance expose à un risque d’abus et de dépendance, comme avec le cannabis THC. De plus, le danger est plus important car il s’agit d’une substance de synthèse qui contient probablement de nombreux contaminants.

Le HHC, des vendeurs, prêt à tout pour faire du chiffre

Vous l’aurez compris, de nombreux consommateurs consomment des fleurs et résines de CBD soit pour se sevrer du cannabis THC, soit pour éviter d’avoir à se procurer des produits douteux au marché noir.

Vente de HHC lucrative

De nombreux magasins spécialisés CBD se sont donc jetés sur l’occasion de pouvoir vendre un produit psychotrope plus ou moins en légalité, sans réellement se soucier de la santé de leurs clients. Les boutiques de CBD ont réalisé un bénéfice très important grâce au HHC.

Interdiction du HHC

La vente de HHC a explosé début 2022 pour être ensuite interdit par décret le 13 juin 2023 par l’ANSM. En effet, L’agence nationale de sécurité du médicament à décidé de classer l’hexahydrocannabinol sur la liste des stupéfiants. En Europe, d’autres pays ont récemment interdit la vente de HHC comme l’Autriche, la Belgique, le Danemark et le Royaume-Uni.

Conclusion, méfiez-vous de ce que l’on vous vend

Un produit légal n’est pas forcément un produit bon pour votre santé. malheureusement, il es difficile de faire confiance aux commerces qui, en période difficile de crise, sont souvent prêt à tout pour faire du chiffre.

En tant que conseil, je ne peux que vous recommander de toujours vous informer par vous mêmes et ne jamais hésiter de consulter un professionnel de la santé comme votre pharmacien ou généraliste avant de consommer des produits cannabinoïdes ou autres produits qui peuvent avoir un impact sur votre santé physique ou mentale.

Pour plus d’information, rendez-vous sur drogues info service.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *